Block-Note N°78 | 7 Mars 2022

Le Block-note permet à tous de s’informer rapidement avec un condensé des news “Blockchain & Cryptos” incontournables des deux dernières semaines. Détails sur le préambule de ce projet: ici

Vous lisez la 78ème édition du Block Note qui a été réalisé en collaboration avec Dolian Barkallah, CEO de Aquaverse (Détail à la fin de Block-Note).

Si vous souhaitez recevoir le Block-Note dans votre boîte mail, vous pouvez vous inscrire à la newsletter en cliquant ici.

1. Les Ukrainiens et les Russes se tournent vers les crypto

[Actualité, Conflit Ukraine/Russie]

Suite à l’attaque de l’Ukraine lancée par la Russie, les volumes d’échange se sont envolés sur la plateforme Kuna. Le nombre de transactions sur cette crypto-bourse ukrainienne a été multiplié par trois entre les 24 et 25 février. Lorsque le conflit armé a débuté, l’impact sur les monnaies fiduciaires des deux pays a été violent. Le rouble russe et la hryvnia ukrainienne ont tous deux chuté. La peur a précipité une partie de la population vers d’autres moyens de protection, dont Bitcoin. L’accès aux cryptomonnaies en Ukraine est d’autant plus simple que le pays a récemment adopté une loi légalisant les cryptomonnaies.

2. Sanctionner la Russie avec les crypto-monnaies ? Ça n’est pas si simple

[Actualité, Conflit Ukraine/Russie]

La guerre entre la Russie et l’Ukraine précipite la volonté des instances européennes de mettre sous extrême surveillance Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies. Des représailles concernant le secteur des crypto-monnaies ont été évoquées mais cela implique la coopération des plateformes d’échanges notamment qui ne sont pas toujours ouverte à l’idée de restreindre l’accès à tout un pays. Les plateformes acceptent de faire respecter les sanctions pour les personnes directement visées par les sanctions et les gels des avoirs, mais se refuse à bloquer l’accès à tous les Russes.

3. La loi MiCA propulsée par le conflit entre la Russie et l’Ukraine ?

[Actualité, Conflit Ukraine/Russie]

L’Ukraine que la Russie ont pu toutes deux prendre mesure de l’incroyable résistance à la censure qu’offrent Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies. L’Union européenne veut sévir face à cette trop grande liberté donnée par la décentralisation des systèmes basés sur la technologie des registres distribués (DLT). La mise en place de la « Loi MiCA » sur les cryptos s’accélère. Problème, certaines dispositions prévues dans cette loi entre en contradiction parfaite avec l’idéologie initiale des cryptomonnaies.

4. L’UE abandonne l’interdiction du proof of work

[Actualité, Mining]

Un député européen a confirmé sur son compte Twitter la suppression d’une disposition qui interdisait l’utilisation du système de proof of work à l’échelle européenne. Fin février, l’ADAN a publié un rapport expliquant pourquoi une interdiction ou des restrictions excessives des protocoles relatifs au POW en Europe seraient inappropriées.

5. Les dons en cryptomonnaies à l’Ukraine dépassent 52 millions de dollars

[Actualité, Conflit Ukraine/Russie]

Le gouvernement ukrainien et les organisations qui soutiennent sa lutte contre l’invasion russe ont recueilli plus de 52 millions de dollars de dons en crypto-monnaies dont 5,8 millions du fondateur de Polkadot, Gavin Wood, et un NFT CryptoPunk très recherché d’une valeur de plus de 200 000 dollars.
Pour récompenser les donateurs, le gouvernement Ukrainien souhaitait réaliser un Airdrop mais il est finalement revenu sur sa décision. Une communication un peu maladroite qui a suscité de nombreuses réactions.

6. Le Salvador affirme que le tourisme a augmenté de 30% depuis l’adoption du Bitcoin

[Actualité, Salvador]

L’adoption du Bitcoin (BTC) attire de nombreux touristes au Salvador. D’après la ministre du Tourisme, le pays a accueilli 30% de visiteurs supplémentaires entre novembre et décembre 2021. L’adoption de la reine des cryptomonnaies contribue aussi à faire venir les investisseurs dans le pays d’Amérique centrale.

7. Gaspard Koenig lance des NFT pour financer sa campagne présidentielle

[Actualité, Politique, NFT]

Bien qu’il n’est pas la première personnalité politique à y penser, Gaspard Koenig restera comme un précurseur en lançant des NFT lors d’un suffrage organisé dans un pays occidental (une initiative a eu lieu en janvier en Corée du Sud). La Commission nationale des comptes de campagne a été prévenue de l’initiative et celle-ci ne devrait pas s’y opposer. En effet, cette vente de NFT ressemble davantage à la commercialisation de produits dérivés plutôt qu’à des dons à un parti politique.

8. La fondation derrière Terra (LUNA) lève 1Mrds de dollars

[Actualité, Stablecoin]

La Luna Foundation Guard (LFG), créée pour représenter l’écosystème Terra (LUNA), a réalisé une levée de fonds d’un milliard de dollars. Elle a pour cela vendu son token LUNA de gré à gré (ou over the counter pour OTC). Cet énorme apport de liquidité permettra à la fondation de constituer une réserve de bitcoins (BTC) afin de fiabiliser encore plus le fonctionnement de son stablecoin algorithmique : l’UST.

Merci d’avoir lu l’intégralité de cette nouvelle édition du Block-Note. Même si nous ne leur avons pas fait une place dans notre sélection, voici des mentions honorables qui méritent un coup d’œil :

HTC va lancer un smartphone taillé pour le Metavers

Dolian Barkallah est le fondateur et CEO de theaquaverse.io, une collection de NFT qui ouvre la porte sur tout un écosystème connectant blockchain et business model à impact positif sur les mers et océans grâce à l’aquaculture d’éponge de mer.

Site internet : https://www.theaquaverse.io/
Twitter : https://twitter.com/TheAquaverse
Linkedin : https://www.linkedin.com/in/dolian-barkallah/

--

--

Blockchain Influencer & CEO at Just-Mining

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store